Select Page

The benefits of planning a trip around festivals

by | Nov 9, 2020 | Destination News

French flag icon

Cliquez ici pour la traduction en francais

Everyone travels in their own way and according to very personal criteria: geography, language, culture, gastronomy, flight time and jet lag, degree of change of scenery… For me, festivals have always played a major role in the planning of my trips. As a tourism professional and seasoned traveller, I always identify the various events I want to attend to plan flights, accommodation and the overall itinerary once tickets have been purchased.

Festivals naturally make me want something new or to rediscover a destination from another angle. This is a unique opportunity to plan a journey around one or more events. The combination of a festival with the pre and post trip plans makes it an exclusive immersion.

Yosakoi
Yosakoi Soran Festival, Japan

I know Japan pretty well and I like to rediscover this country differently every time I plan to visit again. Last year I was fortunate enough to attend the Yosakoi Soran Festival which takes place every year in Sapporo. Yosakoi is a unique style of dance originating in Japan that appeared in the city of Kōchi in 1954, now a traditional dance of summer festivals.

The Yosakoi style has since spread to the rest of Japan and also overseas. Every year in June, the city of Sapporo is punctuated by thousands of dancers who come from all over Japan to perform this style of dance in the streets. It was a great opportunity for me to learn more about the local culture, Japanese customs and traditions, to witness this particular effervescence by mingling with the crowds, and at the same time to discover Sapporo and Hokkaido differently.

Dia De Los Muertos Oaxaca
Dia de los Muertos, Mexico

On another note, I had the chance to participate in El dia de los Muertos, the celebration of the Day of the Dead, which takes place on October 31, November 1 and 2 in Mexico every year. I decided to celebrate this special event in Oaxaca. From the evening of October 31, the party is in full swing at the large cemetery of Oaxaca.

The places are dressed in flowers and lanterns. Families clean the graves, picnic on them while remembering their ancestors. This celebration takes over the city with parades of floats, songs, music, and giant skeletons that come, for an evening, to make people forget the pain of the loss of a loved one. This celebration is amazing and serves as a reminder that honouring our dead is a great lesson in life for Mexicans. It is a great event around which I plotted my Mexican journey.

This event gave my trip a whole new meaning, allowing me to grasp the unshakeable connection between life and death in Mexico. I couldn’t have understood this if I hadn’t been in Mexico at this precise moment of the festival.

For me, taking a trip means reinventing myself and learning all the time. Including key events in your travel, won’t mean that you’ll miss out on the must-sees of a destination (historic sites, renowned museums, tasting local specialties, etc.). Festivals thus give the sensation of participating in something exceptional and ephemeral, which requires you to enjoy the destination intensely … They also allow a more in-depth discovery of the destination with a better understanding of the customs and traditions.

French flag icon

Les festivals pour une découverte en profondeur des destinations

Chacun voyage à sa manière et fonction de critères très personnels : géographie, langue, culture, gastronomie, temps de vol et décalage horaire, degré de dépaysement… Pour ma part, les festivals ont toujours joué un rôle prépondérant dans la planification de mes voyages. Professionnelle du tourisme et voyageuse aguerrie, je repère les différents évènements auxquels je veux assister pour prévoir les vols, l’hébergement et l’itinéraire dans son ensemble une fois les tickets achetés.

Les festivals font naturellement émerger en moi une envie de nouveauté ou bien de redécouverte d’une destination sous un autre angle. C’est une opportunité unique de greffer un périple autour d’un ou plusieurs évènements. La combinaison du festival avec le programme qui en découle avant et après en fait une immersion exclusive.

Je connais assez bien le Japon et j’aime redécouvrir ce pays différemment chaque fois que j’y planifie une nouvelle visite. L’année dernière, j’ai eu la chance d’assister au festival Yosakoi Soran qui a lieu tous les ans à Sapporo. Le yosakoi est un style unique de danse originaire du Japon apparu dans la ville de Kōchi en 1954, maintenant une danse traditionnelle des festivals d’été. Le style yosakoi s’est depuis répandu dans le reste du Japon et également à l’étranger. Tous les ans en Juin, la ville de Sapporo est rythmée par des milliers de danseurs qui viennent de tout le Japon performer ce style de danse dans les rues. C’était l’occasion pour moi d’en apprendre davantage sur la culture locale, les coutumes et traditions japonaises, d’être témoin de cette effervescence particulière en se mêlant aux foules, et par la même occasion de découvrir Sapporo et Hokkaido autrement.

Dans un autre registre, j’ai eu la chance de participer à El dia de los Muertos, la fête du jour des morts, qui se déroule le 31 octobre, le 1er et 2 novembre au Mexique chaque année. C’est à Oaxaca que j’ai décidé de célébrer cet événement spécial. Dès le 31 octobre au soir, la fête bat son plein au grand cimetière de Oaxaca. Les lieux s’habillent de fleurs, de lanternes. Les familles nettoient les tombes, pique-niquent sur celles-ci en se remémorant leurs aïeux. Cette fête s’empare de la ville avec des défilés de chars, chants, musique, et squelettes géants qui viennent, le temps d’une soirée, faire oublier la douleur de la perte d’un proche. Cette fête est étonnante et vient rappeler qu’honorer ses morts est une formidable leçon de vie pour les Mexicains. C’est un grand évènement autour duquel j’ai articulé mon périple mexicain. Cet évènement a donné un tout autre sens à mon voyage, me permettant de saisir le lien inébranlable entre la vie et la mort au Mexique. Je n’aurais pas pu comprendre cela si je n’avais pas été présente au Mexique à ce moment précis du festival.

Réaliser un voyage, c’est pour moi se réinventer et apprendre à chaque instant. Il ne faudrait pas passer à côté des incontournables d’une destination (sites historiques, musées réputés, dégustation des spécialités locales etc) sans en manquer les évènements clés. Les festivals donnent ainsi la sensation de participer à quelque chose d’exceptionnel et éphémère, qui oblige de profiter de la destination intensément… Ils permettent aussi une découverte plus en profondeur de la destination avec une meilleure compréhension des us et coutumes.

Connect with Vivu

Signup for News

Related Posts

Share This